Coma: "Réveillé" par une stimulation électrique

Aller en bas

Coma: "Réveillé" par une stimulation électrique

Message par NNNouri le Jeu 2 Aoû - 23:49

Coma: "Réveillé" par une stimulation électrique







Un patient de 38 ans, plongé dans un état de conscience minimale, a
retrouvé la faculté de parler et de manger grâce à une stimulation
électrique de son cerveau. Une première.





n
homme dans un état de conscience minimale a été "réveillé" par une
stimulation électrique cérébrale. C’est la revue scientifique Nature qui révèle les résultats de cette expérience d’un nouveau genre.

Le patient âgé de 38 ans, atteint d’un grave
traumatisme crânien depuis 6 ans, a pu recouvrer l’usage de la parole
et de certains de ses muscles. Les experts du magazine britannique
précisent qu’un homme plongé dans un état de conscience minimale – à ne pas confondre avec un coma profond ou un quelconque état végétatif-
peut montrer des signes occasionnels de réveil ou de "comportement
organisé", mais il subsiste néanmoins "un profond déficit de
conscience".

Prouesse technique
Avant
l’expérimentation de cette stimulation, les capacités de communication
du patient se résumaient, selon le Dr Giacino, "à de légers mouvements
de l'oeil ou du doigt. Maintenant, il se sert régulièrement de mots, de
gestes et répond rapidement aux questions". L’expert ajoute que
l’homme, dont la famille souhaite garder l’anonymat, est redevenu
capable "de mâcher, d'avaler sa nourriture et n'a plus besoin d'une
alimentation artificielle".
Concrètement, la stimulation électrique profonde du cerveau, généralement utilisée pour la maladie de Parkinson,
consiste à implanter des électrodes dans une zone donnée du cerveau, en
l’occurrence le thalamus. Grâce à des batteries, ces électrodes
véhiculent des décharges électriques, qui viennent stimuler le siège de
la sensibilité consciente (en opposition aux réflexes), et plus
particulièrement des voies optiques. Pour le Dr Giacino, ces impulsions
viennent « amplifier le faible niveau d’activité [cérébrale] existant

Le patient a été soumis pendant six mois à une alternance de
périodes où la stimulation cérébrale fonctionnait ou était interrompue,
l'expérience s'effectuant en "double-aveugle": malade et médecin
ignoraient quelle phase était en cours. A l’heure actuelle, les
médecins ignorent si l’état du patient va continuer à s’améliorer. Une
étude approfondie sur douze autres patients réduits également à un état
de conscience minimale va être menée afin de valider cette première
encourageante.

_________________
avatar
NNNouri
Admin
Admin

Masculin
Nombre de messages : 395
Age : 31
Localisation : El Kantawi
Emploi : Kinésithérapeute
Date d'inscription : 27/05/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.medicalis.forumzen.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum